L’arc et les flèches

Des armes pour chasser : l’arc et les flèches

a)  Le bois de l’arc

L’arc est une arme formée d’une verge de bois (d’acier, de duralumin ou de fibre de verre) que l’on courbe par la tension d’une corde pour lancer des flèches.
Les bois les meilleurs pour sa fabrication demeurent , sous nos climats ,l’if , le cytise et l’anagyre qui sont des plantes vénéneuses dont les sucs servirent à empoisonner les flèches.
On utilise aussi le frêne,  le chêne et le saule.
- Choisir une branche robuste et souple, de diamètre le plus régulier possible, de 1,20 m à 1.70 m de longueur .

Cette dernière est fonction de la taille de l’individu qui va manier l’arc.
- Amincir les extrémités du bois à la râpe et au papier de verre, de telle sorte qu’un côté soit plat àl’intérieur) et l’autre arrondi , y creuser des échancrures destinées
à la corde de tension.

b) La corde

C’est un chanvre à sept brins de petit diamètre.
Sa longueur sera telle que , normalement tendue par la perche , la distance entre elles n’excède pas 20 cm.
Avant usage , on la fera tremper quelques jours dans de l’huile de lin.
- La poser en noeud fixe à une extrémité et en boucle surliée à l’autre.
Plus la tension d’un arc est grande, plus augmente sa force de projection.

Les flèches

Un tireur ne peut pas dépasser son allonge, ou distance comprise entre le menton (reposant sur l’épaule) et le poing (bras tendu à l’horizontale).
Cette allonge définit la longueur des flèches qui peuvent être plus longues que celle-ci mais jamais plus courtes
- Tailler des branches droites de frêne, saule ou noisetier, d’une longueur de 60 à 80 cm.
- Faire , à l’une des extrémités, un meplat et une encoche qui recevra la corde
- Creuser 3 entailles longitudinales équidistantes de 9 cm de long.
- Glisser et coller dans ces entailles trois barbes de plumes (oie ou dindon) dont on aura coupé les tuyaux et les barbes à la naissance et au bout , ligaturer les barbes devant et derrière , les peindre de couleurs vives afin de les retrouver plus aisément après leur jet.
- Epointer l’autre extrémité et la durcir au feu .

d) Le carquois

C’est un étui à flèches qu’on porte en bandoulière , il peut être en cuir ou taillé dans du bois léger ou tressé en jonc .

f) La flèche polynésienne

C’est une flèche qui se dispense d’arc et peut être projetée comme une lance mais dont la puissance de jet est augmentée grâce à une simple ficelle.
- Ecorcer une branche de noisetier, par exemple, de 50 cm de long sur 2 à 3 cm de diamètre .
Epointer et durcir au feu l’une des extrémités et fendre l’autre en 4 sur une longueur de 12 cm.
- Découper 2 triangles équilatéraux de 1 1 cm de base sur 8 cm de haut dans du carton assez fort (boite à chaussures) , fendre le premier triangle sur 4 cm en partant du milieu de la base vers la pointe. le second en partant de la pointe vers la base : les emboiter l’un dans l’autre.
- Introduire cet empennage dans les fentes de la flèche , ligaturer devant et derrière
- Faire deux noeuds simples, l’un sur l’autre, à l’extrémité d’une ficelle assez grosse ,
passer cette extrémité autour de la flèche, le noeud coince la ficelle.
- Tendre la ficelle le long de la flèche et enrouler le surplus autour de la main de jet.
Lancer en donnant une traction forte à la flèche , la ficelle se dénoue seule et la flèche part avec accélération jusqu’à 100 m environ.

Articles en rapport

  • Comment conserver la nourriture Comment conserver la nourriture Comment conserver la nourriture La congélation C'est un excellent moyen de conserver la nourriture à condition évidemment que le climat le permette. Le séchage Les plantes et […]
  • Des armes pour la chasseDes armes pour la chasse Des armes blanches pour chasser en pleine nature 1) La pierre Le caillou est employé comme projectile par l'homme depuis des millénaires : ce fut certainement sa première arme de […]
  • Apprendre à pêcher sans matérielApprendre à pêcher sans matériel Techniques de survie : La pêche pour se nourrir Le meilleur temps pour pêcher n'est certainement pas facile à déterminer puisque les poissons , selon leur espèce, se nourrissent à des […]
  • La chasse : comment chasserLa chasse : comment chasser Les instruments de chasse La lance constitue l'instrument de chasse le plus simple qui soit. Vous pouvez fabriquer une fronde a l'aide d'un matériau élastique et d'une branche souple […]
  • Préparation des produits de la chasse ou de la pêchePréparation des produits de la chasse ou de la pêche Préparation , écaillage et nettoyage des produits de la chasse ou de la pêche Le poisson Dés que vous attrapez un poisson, coupez-lui les branchies,  écaillez-le et videz-le. Ne […]
  • Plantes comestibles : les noixPlantes comestibles : les noix Les noix La noix, riche en protéines, compte parmi les plantes les plus nourrissantes. Elle pousse sous tous les climats et sur tous les continents excepté l'Arctique. Certaines noix, […]
  • Plantes comestibles sauvages : les fruitsPlantes comestibles sauvages : les fruits Les fruits comestibles abondent dans la nature. Tantôt ils se classent parmi les desserts, tantôt parmi les légumes. Les myrtilles, les mûres, les framboises, les cerises et les […]
  • Plantes comestibles en régions tropicales : fruits , noix et baiesPlantes comestibles en régions tropicales : fruits , noix et baies Les fruits, les noix et les baies Fruits, noix et baies poussent abondamment dans toutes les régions tropicales. On y trouve parfois des mûres et des framboises en des points très […]
  • Les feuilles des plantes comestibles Les feuilles des plantes comestibles Les feuilles De toutes les plantes nutritives, les plantes à feuillescomestibles sont les plus nombreuses. Elles se mangent crues ou cuites, il faut cependant limiter le temps de […]
  • Les plantes comestiblesLes plantes comestibles On compte au moins 300000 espèces de plantes sauvages à travers le monde et un très grand nombre d'entre elles sont comestibles . Toutefois , il convient de les absorber en petites […]

Tags: , ,

Vous pouvez contribuer en laissant un commentaire

Laisser un commentaire