Accueil » Déplacement » Signalisation de détresse : les signaux Sol-Air

Signalisation de détresse : les signaux Sol-Air


Il y a plusieurs facteurs que vous devez prendre en compte concernant les signaux Sol-Air, si vous voulez qu’ils soient efficaces.

Commencez par essayer de visualiser le signal tel que l’apercevront les pilotes d’avions ou hélicoptères qui survoleront la zone.
Vos signaux doivent donc être aussi grands que possible et bien proportionnés.
Tous les symboles doivent être constitués de lignes droites et d’angles droits (car il n’existe pas de lignes droites et d’angles droits dans la nature) et réalisés à l’aide de matériaux qui contrastent avec l’arrière-plan.
Dans de la neige, par exemple, n’importe quelle substance colorante placée autour du signal tendra à augmenter les contrastes.
Sachez que les matériaux de couleur orange passent inaperçu sur un arrière-plan vert ou marron.
Soulignez les contours de votre signal à l’aide de branches, de broussailles ou de rochers pour produire des ombres ou bien surélevez un panneau à l’aide d’un bâton afin qu’il projette une ombre.
Votre signal doit être situé dans un lieu qui lui permette d’être vu depuis toutes les directions (de préférence une plaine ou une clairière).

Signaux Sol-Air

Ces illustrations  présentent les signaux de détresse et d’urgence universels.
Apprenez-les par coeur, ou, mieux encore, recopiez-les sur un morceau de papier que vous emporterez partout avec vous.

N’oubliez pas que ces signaux doivent être aussi grands que possible et faire au moins 10 m de long
sur 3 m de large
.
La nuit, tracez les signaux en creusant ou en grattant la terre, la neige ou le sable puis versez de l’essence dans la rigole et mettez-y le feu.
Ce signal sera non seulement visible de nuit, mais aussi de jour, puisque le sol sera assombri à l’endroit où le feu aura pris.

Réaliser des signaux à l’aide de matériaux naturels

Si vous êtes perdu dans la nature, suivez les conseils suivants pour construire des signaux à l’aide de matériaux naturels.

  • Faites des tas de neige ou de broussailles qui produiront des ombres.
  • Si vous êtes dans la neige, piétinez-la pour former des lettres ou des symboles et remplissez les creux avec des matériaux sombres: brindilles ou branches.
  • Si vous êtes dans le sable, utilisez des rochers, des herbes ou des algues pour former des symboles.
  • Dans les zones couvertes de broussailles, taillez directement la végétation pour former des signes.
  • Dans la toundra, creusez des tranchées ou retournez la terre.
  • Quelle que soit la nature du terrain, vous devez utiliser des matériaux contrastant avec l’arrière-plan de sorte que les signaux puissent être vus du ciel.


Consultez aussi les articles suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée .Champs obligatoires *

*