Accueil » Déplacement » Traverser un cours d’eau à gué
Traverser un cours deau

Traverser un cours d’eau à gué


A moins de voyager dans le désert, vous aurez très probablement à passer un cours d’eau à gué.

Qu’il s’agisse d’un petit ruisseau dans une vallée dont l’eau monte à peine à la hauteur de la cheville ou d’un torrent impétueux, le cours d’eau constitue un obstacle.
Une personne sachant franchir un tel obstacle parviendra à traverser les eaux les plus tumultueuses.
Cependant, vérifiez toujours la température de l’eau avant de vous y aventurer.
Ne passez pas à gué dans une eau trop froide car elle pourrait provoquer un état de choc qui amènerait une paralysie momentanée.
Si l’eau est trop froide, on peut abattre un arbre et le laisser tomber au-dessus du cours d’eau en guise de pont ou bien encore  fabriquer un radeau rudimentaire.

Avant de tenter le passage à gué, montez sur une élévation et examinez la rivière afin de :

1) Vérifier les changements de niveaux là où la rivière se divise en plusieurs canaux.

2) Déceler sur l’autre rive les obstacles qui pourraient entraver la marche et y repérer un endroit où l’on pourra se déplacer avec sûreté et aisance.

3) Découvrir un banc de roches traversant la rivière et indiquant la présence de rapides ou de canyons.

4) Voir s’il ne s’y trouve de hautes futaies indiquant les endroits les plus profonds.

Une fois le point de passage choisi , suivez ces recommandations :

1) Si possible. prenez une trajectoire à travers le courant qui puisse vous conduire à un angle de 45° en amont .

2) N’essayez jamais de passer une rivière à gué directement au-dessus ou à proximité d’un rapide, d’une chute ou d’un trou profond.

3) Traversez toujours à un endroit vous permettant d’aboutir sur une berge où l’eau est peu profonde au cas où vous perdriez pied .

4) Evitez les amoncellements rocheux car une chute, en pareil endroit, pourrait sérieusement vous blesser.
Cependant, un rocher isolé vous aidera à traverser puisqu’il atténuera la force du courant et vous offrira un point d’appui.

5) Gardez vos souliers afin de ne pas vous blesser les pieds sur des roches coupantes.
Appuyez-vous sur une perche rigide que vous enfoncerez en amont dans l’eau pour briser le courant.
Cette dernière vous aidera également à détecter les trous au fond de la rivière.

Traverser un cours d’eau en nageant

Allez-y à la brasse, sur le dos ou sur le côté.
Ces trois techniques de nage sont moins épuisantes que les autres et vous permettront de transporter un balluchon en le laissant flotter sur la rivière.
Avant de vous mettre à nager, avancez en marchant jusqu’à ce que l’eau atteigne la hauteur de votre poitrine.

En eau très profonde, entrez lentement afin d’éviter les chutes qu’occasionnent les obstacles cachés sous l’eau.
Dans une rivière profonde et rapide, nagez avec le courant et en diagonale par rapport à sa direction.
Il n’est pas aussi compliqué qu’on le croit de descendre un rapide à la nage.
Dans un rapide à hauts fonds, tournez-vous sur le dos en pointant les pieds vers l’aval , gardez votre corps à l’horizontale et vos mains le long des hanches.
Agitez vos mains comme le fait un phoque avec ses nageoires.
Dans un rapide profond, nagez sur le ventre et, si possible efforcez vous d’atteindre le rivage.
Evitez les courants convergeants ,  vous pourriez être englouti et retenu sous l’eau à l’endroit où ils se rencontrent.

L’équipement de natation

Si vous êtes incapable de nager, il vous est tout de même possible de franchir une rivière à l’aide de certains équipements de natation.
En voici quelques-uns.

Les vêtements

Fabriquer des ailerons aquatiques avec son pantalon
Fabriquez une paire d’ailerons aquatiques en utilisant une des deux méthodes suivantes:

1) Si vous êtes déjà dans l’eau, enlevez votre pantalon et faites un noeud à chacune des jambes puis montez la fermeture éclair.
Saisissez un côté de la ceinture et secouez le pantalon au-dessus de votre tête dans un mouvement partant de l’arrière et ramenez vigoureusement l’ouverture sur la surface de l’eau.
L’air y sera alors retenu captif à l’intérieur des jambes.

2) Si vous êtes encore sur la rive , enlevez votre pantalon , faites un noeud à chacune des jambes puis montez la fermeture éclair.
Jetez-vous à l’eau en ramenant, dans un même mouvement, l’ouverture du pantalon sur la surface de l’eau.
Assurez-vous, cependant, que la profondeur est suffisante afin de ne pas vous blesser.

Les canettes vides, les bidons à essence et les boîtes

Attachez-les ensemble en guise de bouée mais seulement en eaux lentes et paisibles.

Les troncs d’arbres ou les planches

Avant de traverser sur un tronc d’arbre ou un radeau, vérifiez- en la flottabilité.
C’est là un point très important lorsqu’on se trouve dans les tropiques puisque le bois de beaucoup d’arbres de ces régions, plus particulièrement celui du palmier , ne flotte pas même quand il est sec.



Consultez aussi les articles suivants :

  • Comment se déplacer en montagneComment se déplacer en montagne On doit être averti des nombreux dangers que comportent la montagne ou en toute autre région accidentée... En haute montagne, une étendue de neige ou de glace qui semble continue et facile à traverser dissimule peut-être une ...
  • Comment se déplacer en régions montagneusesComment se déplacer en régions montagneuses Le vent givrant, la neige, la glace, le brouillard, la pluie et l'altitude représentent des dangers potentiellement mortels. La personne confrontée à une situation de survie doit apprendre à les gérer afin de rejoindre la civilisation...
  • Signalisation de détresse : les signaux Sol-AirSignalisation de détresse : les signaux Sol-Air Il y a plusieurs facteurs que vous devez prendre en compte concernant les signaux sol-air, si vous voulez qu'ils soient efficaces...
  • S’orienter à l’aide d’une carte : les coordonnées géographiquesS’orienter à l’aide d’une carte : les coordonnées géographiques Pour bien lire une carte, nous devons opter pour une méthode qui donne non seulement une direction exacte mais qui , de plus, est utilisée partout dans le monde et qui comporte une unité de mesure commune...
  • Comment s’orienter la nuitComment s’orienter la nuit Durant la nuit, les étoiles servent à déterminer la ligne nord de l'hémisphère septentrional ou la ligne sud de l'hémisphère méridional. Pour repérer l'étoile polaire, cherchez la Grande Ourse...
  • Des armes pour la chasseDes armes pour la chasse Des armes blanches utiles et indispensables pour chasser en pleine nature : le lance pierre , le javelot , les tchakras , les armes d'hast , la sarbacanne , la fronde , l'arbalète , les haches de jet , le boomerang , le lasso , les bolas...
  • Situation de survie – Comment se déplacerSituation de survie – Comment se déplacer Dans une situation de survie, avant de quitter un emplacement, rappelez-vous qu'il est aussi important de noter le temps de votre parcours que de vous maintenir dans la bonne direction. Un journal suivi et détaillé devient non seulement essentiel au succès d'une navigation à l'estime […]
  • Que faire dans le cas d’un crash d’avion en merQue faire dans le cas d’un crash d’avion en mer Ne gonflez ni radeau ni gilet de sauvetage à l'intérieur de l'avion. Récupérez le matériel de secours avant que l'avion ne sombre...
  • S’orienter : la boussoleS’orienter : la boussole La boussole que l'on tient dans la main, voilà l'instrument le plus simple et le plus utilisé pour déterminer et mesurer les directions et les angles... Toutes les boussoles sont utiles à la navigation de base ...
  • Signalisation de détresse  : les signaux corporelsSignalisation de détresse : les signaux corporels Les signaux corporels, que l'on transmet à l'aide de mouvements amples et saccadés, sont universellement reconnus par les pilotes...

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée .Champs obligatoires *

*